Chef Alain Dooms

Bruxellois de 50 ans, mes études m'ont orienté vers le monde technique et scientifique d'où je ressors de l'ECAM avec un diplôme d'ingénieur industriel en électricité-électronique option informatique. Profitant de ma dernière année de sursis avant mon service militaire, je décide d'entamer une licence spéciale en sciences économiques à l'ICHEC, en marketing publicité, obtenue avec succès.

 

Après une année de service militaire dans la force aérienne à Florennes, où j'assurais la maintenance des radios des avions F16, je commence ma carrière dans le monde informatique d'une compagnie d'assurance en attendant de trouver dans mes domaines d'études. Nous sommes en 1990.

 

La passion de la cuisine est déjà là, de l'observation de ma grand-mère cuisinant pour nous le mercredi midi en rentrant de l'école, jusqu'à mes essais quand je me suis installé seul dans mon appartement, c'est ancré en moi. Bien sûr, à l'époque, pas question de parler de devenir cuisinier, cela n'était pas un métier assez bien. Mais c'est resté dans une petite case de ma mémoire.

 

J'ai voulu à plusieurs reprises entamer les cours pour devenir Chef Restaurateur, mais les aléas de la vie ont toujours été les plus forts, et donc j'ai continué dans ce monde informatique sans reconnaissance et stressant en tant qu'architecte informatique. Aujourd'hui, je fais partie des "vieux", ceux dans lesquels on n'investit plus.

 

Mais en 2011, je rencontre, de manière totalement imprévue, Anne-France Vessié, et c'est le coup de foudre. Nous nous marions 16 mois plus tard, mais elle me pousse dès 2012 à reprendre les études pour obtenir ce diplôme de Chef Restaurateur. Je reprends donc à 46 ans les études au CERIA à Anderlecht, d'où je sors en juin 2015 avec le diplôme en main, la grande distinction sur mon Epreuve Intégrée (mémoire sur le thème de l'Alsace au printemps) et la plus grande distinction sur la totalité des cours. Feux ma mère et ma grand-mère auraient été fières de moi, elles qui adoraient manger. Enfin de la reconnaissance de mes compétences !

 

Ces 3 années au CERIA impliquaient également des stages et là, c'est Damien Vanderhoeven, Chef du Restaurant "Le Coriandre" (16/20 Gault Millau) à Watermael-Boitsfort qui m'a ouvert ses portes pendant 2 années et m'a transmis son précieux savoir et sa longue expérience acquise depuis sa sortie du CERIA, lui-aussi. Son perfectionnisme dans le goût, sa créativité dans l'assiette correspondaient parfaitement à mon fonctionnement et ce que je recherchais. Je lui dois énormément tout comme à mes Chefs du CERIA.

 

Attaché aux traditions culinaires et aux goûts des produits, autodidacte et perfectionniste dans la qualité de ce que je produis, je mets tout en oeuvre pour que chacun redécouvre les saveurs authentiques des produits frais de qualité en harmonie avec les saisons. Surprendre par le goût, le visuel de l'assiette, l'audace des associations, tel est un des mes moteurs, me laissant aller à l'instinct du moment.

 

En 2017, avec une activité de Chef à Domicile, l'objectif est de monter une épicerie fine avec un volet traiteur offrant les recettes d'antan cuisinées avec les produits de l'épicerie.

 

J'espère bientôt pouvoir satisfaire vos papilles !!